Catégories
Informations

3 raisons pour lesquelles les gens qui réussissent ne se soucient pas de contrarier leurs collègues

Être capable de comprendre ce que ressentent les autres est important et une compétence qui peut vous être bénéfique. Mais il y a un moment où penser trop à ce que les autres pensent peut être préjudiciable à votre carrière et au succès de votre organisation. Voici trois raisons pour lesquelles les personnes qui réussissent ne craignent pas de déranger leurs collègues:

1. Cela enlève votre énergie.

Penser à ce que ressentent les autres prend du temps et de l'énergie. Si vous commencez à trop réfléchir aux sentiments des gens, vous utilisez une énergie qui pourrait être mieux utilisée. Penser trop à ce que les autres ressentent, par exemple, à une décision que vous avez prise diminuera votre productivité. Lorsque vous n'êtes pas productif, votre entreprise n'est pas productive.

Une fois que vous avez pris une décision, allez-y et prenez quelques minutes pour réfléchir sérieusement à ce que vos collègues pourraient ressentir à ce sujet. Et puis continuez. Les personnes qui réussissent reconnaissent les sentiments des gens sans s’enliser en eux.

2. Cela sape le respect des gens envers vous.

Il faut du leadership pour prendre une décision ou emprunter une voie avec laquelle tout le monde n'est peut-être pas d'accord ou qui n'aime pas, mais dont vous savez que c'est la meilleure décision pour l'équipe et l'organisation. Si votre décision entraîne un grand changement, le cadre 20-60-20 s'applique où 20% aimeront votre décision, 60% vivront avec la décision et 20% ne seront pas satisfaits. Bien que vous deviez tenir compte de l'impact de vos décisions sur les gens, sachez qu'il est naturel que tout le monde ne soutienne pas ce que vous choisissez de faire.

Se soucier trop de ce que ressentent les autres peut avoir un impact négatif sur votre comportement et votre jugement et, à son tour, nuire à votre réussite et à celle de votre organisation. Les personnes qui réussissent ont la confiance et le courage de prendre les bonnes décisions, malgré ce que les gens ressentent.

Les professionnels qui réussissent savent que pour recevoir un soutien pour leurs décisions, ils doivent écouter ce que les gens ont à dire. Pensez à ce que ressentent les gens, mais ne laissez pas cela être le seul facteur qui motive votre décision.

3. Cela peut nuire aux progrès et aux résultats.

Les personnes qui réussissent savent que les meilleures décisions résultent généralement d'une approche équilibrée, tenant compte à la fois des facteurs quantitatifs et qualitatifs. Ne laissez pas ce que ressentent les autres comme facteur décisif. Utilisez les données pour prendre des décisions commerciales. Une enquête a montré que les entreprises basées sur les données sont 58% plus susceptibles que les entreprises non basées sur les données d'atteindre leurs objectifs de revenus.

Le succès de votre organisation dépend du fait de ne pas laisser les sentiments guider les décisions, que cette décision ait à voir avec qui vous choisissez de diriger un projet ou où vous décidez d'investir les ressources de l'équipe. Les dirigeants ont la responsabilité d’atteindre un objectif plus grand et plus important que les sentiments de tout individu.

S'il est important d'être conscient des sentiments des autres et d'être empathique, accepter les sentiments des autres comme les vôtres vous blessera. Se soucier uniquement de déranger vos collègues sapera votre énergie, sapera le respect que les gens ont de vous et entravera le progrès.

Qu'est-ce qui vous aide à surmonter le fait de ne pas vouloir contrarier vos collègues? Partagez avec moi vos histoires et vos pensées via Twitter ou LinkedIn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *