Catégories
Informations

7 questions à poser avant de retourner à votre bureau ou école, COVID-19

Alors que les villes rouvrent leurs portes après la fermeture de la pandémie, de nombreux employeurs prévoient de rappeler leurs équipes au bureau et trouvent le meilleur moyen d'assurer leur sécurité.

Pour savoir ce que les employés ou quiconque entrant dans ces espaces devraient demander, j'ai parlé avec la présidente de l'International WELL-Building Institute (IWBI), Rachel Gutter, sur mon podcast, car ils ont développé des normes, des notes et des certifications qui évaluent la qualité d'un bâtiment ou le lieu de travail sert le bien-être de ses occupants. Gutter a apporté sa vaste expérience en tant que vice-présidente principale du U.S. Green Building Council, l'organisation qui a développé les célèbres certifications LEED.

L'IWBI a développé «le premier système de notation à se concentrer exclusivement sur les impacts des bâtiments sur la santé et le bien-être humains», appelé WELL Building Standard ™ et l'a récemment adapté en réponse à la pandémie de COVID19. Cette norme mondiale est basée sur des preuves scientifiquement validées, ainsi que sur les meilleures pratiques «éprouvées» de l'industrie, et est conçue pour répondre de manière équitable à la santé, à la sécurité et aux besoins de toutes les parties prenantes, ainsi qu'aux avancées technologiques et scientifiques, selon IWBI.

La performance d'un espace est évaluée par l'IWBI sur une «carte de pointage» qui reflète 11 concepts, notamment: l'eau, l'air, le mouvement, la lumière, la nourriture, le son, les matériaux et la communauté. Ces concepts «sont conçus pour prendre en compte toutes les différentes manières dont l'espace et les lieux de notre vie ont un impact sur notre santé, notre bien-être et notre productivité», m'a dit Gutter, ajoutant qu'il «doit équilibrer les données quantitatives et les données qualitatives».

"Nous essayons vraiment d'encourager les organisations à faire des choix pratiques et à prioriser leurs dépenses pour la santé et le bien-être des employés ou des occupants là où elles vont avoir le plus d'impact."

Pour étudier comment ils auraient besoin d'adapter leur norme WELLv2, la plus récente, en réponse à la pandémie COVID19, l'IWBI a formé le groupe de travail sur COVID 19 et autres infections respiratoires de plus de 540 experts en médecine, architecture et construction, gestion des installations, durabilité , design, nettoyage, santé mentale et fitness. Les coprésidents du Groupe de travail comprennent: "Risa Lavizzo-Mourey, M.D., MBA, ancien président et chef de la direction de la Fondation Robert Wood Johnson et éminent professeur de santé de la population et d'équité en santé à l'Université de Pennsylvanie; Jonathan Fielding, M.D., MPH, MA, MBA, professeur distingué à l'UCLA à la Fielding School of Public Health et à la Geffen School of Medicine et ancien directeur et responsable de la santé du Los Angeles County Department of Public Health; Richard Carmona, M.D., MPH, FACS, qui était le 17e chirurgien général des États-Unis et…Joseph Allen, DSc, MPH, professeur adjoint de science de l'exposition et de l'évaluation et directeur du programme Healthy Buildings au Harvard’s T.H. Chan School of Public Health. »

7 questions à poser

«Les employeurs doivent fournir une réintégration à chaque employé et, d'ailleurs, même à chaque invité qui entre dans le bâtiment», a expliqué Gutter, «parce que … cela dépend de chaque individu et de son engagement envers ces nouveaux protocoles. et politiques. "

Voici sept questions que Gutter m'a dit que les employés devraient poser avant de planifier d'aller dans leur espace de travail pour assumer la responsabilité de leur propre sécurité et bien-être alors que le coronavirus est toujours une menace:

1. «Quelles sont les nouvelles politiques, protocoles et dispositions mises en place?» Comment allons-nous les connaître? Quel genre de formation tout le monde reçoit-il?

2. «Comment pouvez-vous prouver» que ces nouvelles politiques et protocoles sont en place?

3. Comment ces nouvelles politiques et protocoles seront-ils appliqués? Est-ce que tout le monde doit signer un accord selon lequel il les respectera? Que se passe-t-il s’ils ne le font pas?

4. Quel type de masque dois-je porter? L'entreprise / l'employeur va-t-il les fournir? Puis-je dépenser le coût?

5. Combien de temps dois-je le porter et comment dois-je me débarrasser d'un masque en toute sécurité quand j'ai fini?

6. Comment l'espace de travail est-il adapté pour respecter la «distanciation sociale»?

7. Si je crains que quelqu'un mette ma vie ou celle de quelqu'un d'autre en danger, comment dois-je le signaler? Comment seront-ils tenus responsables?

Renseignez-vous

C’est à chacun de nous d’assumer la responsabilité de notre propre bien-être et de tenir les employeurs et les éducateurs responsables de s’assurer que nous serons aussi en sécurité que possible dans leur espace.

Gutter suggère que nous posions ces questions maintenant, avant de nous présenter au bureau, à l'école ou dans l'espace. Si vous voulez vous renseigner sur ce que l'IWBI recommande aux gestionnaires d'immeubles et aux employeurs de sécuriser leurs espaces, vous pouvez visiter placesmatter.com.

"Nous vivons à un moment où notre capacité à comprendre certains de ces problèmes techniques est vraiment, dans certains cas, une question de vie ou de mort", Souligna Gutter.

"La connaissance est vraiment un pouvoir lorsque vous combattez une pandémie."

Vous pouvez écouter ma conversation complète avec Rachel Gutter, y compris ses conseils de carrière formidables, sur mon podcast, Green Connections Radio, ici ou sur Podcasts Appleou où vous voulez écouter des podcasts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *